Archives de Catégorie: Trucs et conseils

Une croûte craquante comme chez le boulanger

Faire son pain à la maison nest pas si compliqué que ça. Il suffit de prendre le temps (c’est souvent là que ça accroche !) et avoir quelques trucs en poche. La boulangerie est un art beaucoup plus « senti » que la pâtisserie, qui exige plus souvent qu’autrement beaucoup de précisions (mesure des ingrédients, ordre de préparation, temps de cuisson, etc.). En boulangerie, une fois les étapes de base comprises, il est possible de bien s’en sortir alors il ne faut pas avoir peur de se lancer et d’essayer ! Ceci dit, il est plutôt difficile d’obtenir une croûte colorée et croustillante. C’est pourquoi je partage avec vous ces deux petits trucs pour démystifier la chose…

o)

La cuisson sur pierre

C’est mon professeur de boulangerie qui m’a suggéré un jour de me procurer une plaque d’ardoise (ou de céramique) pour insérer dans mon four et ainsi reproduire la cuisson d’un four à pierre. Une des caractéristiques de l’ardoise est sa propension à conserver et à diffuser la chaleur. Alors une fois que l’on a donné les coups de lames aux pâtons, on les enfourne directement sur l’ardoise toute chaude, comme nous le ferrions dans un four à pierre.

J’ai acheté et fait couper ma plaque d’ardoise chez un détaillant de céramique. Elle m’a coûtée +/- 20 $. Je laisse ma plaque en permanence dans mon four.

o

101_0107

Ma plaque d'ardoise

0

La buée

Outre un bon niveau de chaleur, pour obtenir une coûte bien craquante, il faut de la buée ! 2 suggestions :

1) Laisser un ramequin rempli d’eau dans le four lors de la cuisson ;

2) Ou, une fois les pains enfournés, vaporiser de l’eau dans le four – cette étape doit se faire rapidement car les 5 premières minutes de cuisson sont cruciales (il faut garder la porte fermée autant que possible pour que la chaleur saisisse bien les pâtons !).

Bien honnêtement, moi, je fais les deux !

J’ai acheté un ramequin et un vaporisateur chez Dollorama pour 1 $ chacun.

::::

Voilà. Même si nous n’avons pas de four à pierre dans notre cuisine, il est possible d’obtenir une croûte craquante comme chez le boulanger !

Publicités

Le plaisir du pain grillé

Hier soir, ma copine Caro chez qui je soupais, m’a fait découvrir le pain grillé sur le BBQ.  À part le pain grillé sur le feu de bois en camping (qui goûte trop souvent la fumée!), je n’avais jamais osé le pain sur le gril – pourtant si simple comme idée!

Dans un élan de gourmandise, entre deux services, nous nous sommes coupées une tranche de pain, l’avons tartinée de beurre… et hop, sur le gril. Magnifique. La mie était croustillante en surface et moelleuse au centre. Et que dire de ce petit goût de beurre chaud! Oui, je suis en train de vous parler d’une simple tranche de pain grillé. Comme quoi les plaisirs de la vie sont souvent simples…

::::

Je ne me souviens plus de la dernière miche Au Pain Doré que j’ai savourée. Celle d’hier (que nous avons faite griller) m’a rappelée qu’il y avait autre chose que la baguette 36 sur leur tablette!

::::

Ajout 8 septembre, 2009 – Je n’ai pas pu résister! J’ajoute cette photo, reçue d’un ami amateur de pain grillé… La photo vaut 1000 mots! Merci Stéphane 🙂

pain grillé

::::

Un bonheur tranchant

couteau

Je vous présente mon couteau à pain. Un magnifique Giesser Messer, acheté chez Cuizin. Nous sous-estimons trop souvent l’utilisation des bons outils en cuisine. Pourtant, lorsque nous cuisinons avec les bons plats, le bon zesteur et la parfaite râpe à gingembre, notre bonheur est instantané. TTttt, je n’exagère à peine. Combien de fois avons-nous affirmé en coupant des tomates avec un couteau mal aiguisé, « faudrait ben que j’m’achète des bons couteaux… ». Et lorsque nous coupons enfin une tomate avec un couteau qui se respecte, nous regrettons de ne pas en avoir fait l’achat avant !

Alors fini les baguettes écrasées sous les dents d’un couteau incapable. Le bonheur tranchant, c’est lorsque vous n’avez qu’un lamentable effort à faire pour que les dents de votre couteau transpercent la croûte de votre miche ou de votre baguette. Et ce bonheur, aussi petit soit-il me direz-vous, je vous le souhaite…